Preloader

Chargement

image

Présentation et méthodologie de l’enquête BMO

Les objectifs de l’enquête

L’enquête BMO est une initiative de WIL INVEST, réalisée avec l’ensemble de ses partenaires français et togolais. Cette enquête est avant tout un outil d’aide de connaissance des intentions d’embauche des entreprises et une approche de solution de financement des formations adaptées aux profils recherchés et aux métiers en tension. L’enquête met en effet en évidence l’importance des difficultés rencontrées par les employeurs potentiels.

L’enjeu de l’enquête est d’identifier les besoins en main-d’œuvre de court terme (année n+1), à partir d’une approche directe en termes de métiers. 

L’autre intérêt de BMO est d’estimer localement les intentions d’embauche des entreprises, grâce à un découpage géographique en bassins d’emploi.

Le champ de l’enquête BMO

L’enquête BMO sera réalisée par l’envoi des mailings de formulaire à remplir par les employeurs et la visite des enquêteurs dans les entreprises pour des questionnaires auto-administrés.

L’enquête classique concerne le volet téléphonique complémentaire, relatif à la nature des difficultés de recrutement des employeurs.

L’enquête porte sur l’ensemble des entreprise privées de tous les secteurs géographiques et d’activité, employeurs ayant au moins un salarié au 3ème trimestre de l’année n-1. Une exception peut être affectée à ce critère.

Le redressement et le traitement des résultats de l’enquête :

À la suite des réponses spontanées recueillies des employeurs, la phase de relance téléphonique permet de relever le taux de retour dans les catégories d’entreprises qui auraient spontanément moins répondu à l’enquête, et d’assurer ainsi la représentativité des résultats à un niveau fin.

Des étapes de vérification, de contrôle de cohérence sont ensuite effectuées avant d’entamer le traitement proprement dit des résultats de l’enquête.

Étaient exclus du champ de l’enquête, les administrations publiques. En outre, les agences de recrutement seront retirées du champ de l’enquête pour éviter les doubles-comptes de recrutement. L’enquête ne comprend donc ni les administrations de l’État (ministères, police, justice…) ni certaines entreprises publiques.

comment 1


  1. SaHtjwoBVd

    Bonjour
    Une tres bonne initiative, merci à vous du courage

    Reply

leave your comment


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Uploading
Color SWITCHER